Logo Laptop  MENU

Le magazine

Design Sprint, les 8 formats

26 janvier 2021

Par Pauline Thomas

5 jours pour résoudre des problèmes et tester des solutions innovantes : telle est la promesse originelle du Design Sprint. Cependant, le Design Sprint est une méthode, pas un format strict, qui doit s’adapter à l’organisation de l’entreprise qui la met en place : nous l’approprier, le tester et l’affiner est complètement naturel. 

 

Dans cet extrait de son livre “Le Design Sprint en pratique”, Pauline Thomas présente ses 8 formats de Design Sprints qui correspondent à 3 grandes phases :  cadrer, prototyper et actionner des projets. Bienvenue dans le Design Sprint System ! 

Si efficace soit le format originel du Design Sprint (comprendre, diverger, converger, prototyper, tester), il ne s’agit pas d’une formule magique adaptée à tous les problèmes. En apportant des variations à ce cadre classique, on peut mener différents types de Design Sprints pour mieux adresser différents objectifs, tout au long de la conception d’un projet.

Adapter la durée au contexte

Il s’agit donc de se poser en amont les questions clés : quel est votre problème ? Quelle est sa priorité ? Quelles ressources pouvez-vous investir pour le résoudre : temps, budget, recherche, équipe ?

 

8 formats design sprint in out

Après de nombreuses expérimentations depuis 2015, je distingue 3 catégories de Design Sprint pour adresser 3 moments clés d’un projet : 

  • le cadrage en amont (les « Design Sprints In »)
  • le test d’une solution (les « Design Sprints 0 ») 
  •  l’implémentation après la conception initiale (les « Design Sprints Out »)

L’idée de base est qu’un projet doit être forcément bien alimenté en entrée (« Input ») pour extraire des solutions viables en sortie (« Output »).

sprint zéro in et out

Le principe est simple : plus la problématique est large et floue, plus elle nécessite de déployer une approche en 4 temps :

  • cadrer avec le maximum de parties prenantes (1 jour) 
  • lancer une phase de recherche utilisateurs (au moins 5 jours) 
  • refaire un Sprint pour prototyper et tester une solution (3 à 5 jours) 
  • intégrer des Sprints pour actionner le projet (1 à 2 jours répétés)

Si votre problématique est claire, que vous avez les données clients, que vous êtes prêts à partir en production, alors vous pouvez vous lancer directement dans un Sprint de 3 à 5 jours. Dans la partie qui suit, nous allons aborder les différents formats de Sprint que nous avons mis en place et testés sur le terrain. D’une journée pour débloquer un projet et aligner des équipes à cinq jours d’affilée pour explorer de façon ambitieuse de nouvelles opportunités… chaque approche peut trouver son format adéquat.

Les Sprint In pour cadrer

Les Sprints In servent à cadrer la problématique, donner un périmètre, préparer la recherche utilisateur avec un but très précis, sans brûler trop de ressources à ce stade.

Lors d’un brief, vous rencontrerez souvent les problèmes suivants :

  • la connaissance des utilisateurs est trop floue ;
  • l’objectif business n’est pas clair ;
  • la problématique est trop large ;
  • les ressources sont insuffisantes par rapport à la priorité du projet (équipe, budget, données client).

Face à cela, je propose quatre variations du Design Sprint In.

Le Design Sprint Ignite (1 jour)

design sprint ignite

Un jour pour aligner les équipes sur les objectifs, comprendre le problème, définir sa cible, générer des ébauches de solutions et préparer la recherche utilisateur.

Le Design Sprint Concept (2 jours)

design sprint concept

Deux jours pour initier la conception et travailler sur des premiers concepts bien définis.

 

Le Design Sprint Process (2 jours)

design sprint process

Deux jours pour déblayer les problématiques de fond qui impactent l’expérience client telles que les systèmes d’information, les recrutements, les processus de validation d’une commande… Une fois le cadrage réalisé, on peut commencer à impliquer les équipes qui vont développer la solution.

 

Le Design Sprint Stratégie (2 jours)

design sprint stratégie

Deux jours pour prendre de la hauteur et définir ensemble les valeurs de la marque, les objectifs de l’entreprise, commencer à opérer la transition avant de redéfinir un modèle économique et un produit.

 

Les Sprint 0 pour produire et tester

Les Sprints 0 vont permettre de réaligner les Métiers avec l’équipe projet sur les objectifs et la connaissance des clients. Ainsi, on va pouvoir se lancer en sécurité pour concevoir des solutions et les tester, voire déjà planifier le plan d’action.

 

Design Sprint Produit (3 jours)

design sprint produit

Trois jours pour concevoir et tester un ou plusieurs prototypes basiques.

Design Sprint Moonshot (5 jours)

design sprint moonshot

Cinq jours pour concevoir, tester un ou des prototypes avancés et estimer précisément les premières user stories.

 

Les Sprint Out pour actionner le projet

Les Sprints Out sont beaucoup plus courts. En petit comité, l’équipe va droit au but. Ce format permet de réaligner les experts sur l’objectif de la story, trouver des solutions ensemble et amorcer une phase de prototypage et de tests en équipe pour éviter les allers-retours. Pour les équipes projet, cela permet d’inscrire le travail du design dans le backlog (outil de priorisation des fonctionnalités et planification des Sprints) des développeurs.

Design Sprint Planning (1 jour)

design sprint planning

Un jour pour établir la Story Map et estimer les user stories associées.

Design Sprint Spike (1 jour)

design sprint spike

Un jour pour qu’un designer et un développeur trouvent une solution à une user story prioritaire aux contours encore indéfinis pour que le chef de produit puisse l’intégrer au backlog en fin d’atelier.

 

Dans mon livre “Le Design Sprint en pratique”,  je détaille, pour chacun de ces types de Design Sprints : 

  •  des cas d’utilisation 
  • les méthodes pratiquées 
  • la durée de chaque activité 
  • les types de participants conseillés
  • les livrables de sortie. 

Autant d’éléments pour vous aider à choisir le format adéquat selon  votre besoin et à le mettre en œuvre de façon optimale selon un déroulé éprouvé et précis.

 

Comme vous l’avez vu, et comme nous le prêchons au Laptop, il n’existe pas un Design Sprint, mais une multitude ! Ces formats sont utiles pour vous aider à lancer vos premiers Sprints. Pour rendre la démarche vraiment pertinente, vous devrez quoiqu’il en soit les adapter à votre entreprise, aux ressources disponibles, au budget, à la temporalité du projet, aux livrables attendus… Après de multiples itérations, vous pourrez à votre tour adapter les Design Sprints à votre style, votre contexte et vos besoins du moment ! 

 

Prochaines formations au Laptop :

L'auteur

Pauline Thomas

Pauline Thomas

Fondatrice de Laptop

Dans le blog du Laptop

Tous les articles

Toutes nos formations peuvent être financées par votre OPCO, le Pôle Emploi et votre CPF 🙌🏼

DEMANDE DE FINANCEMENT