Logo Laptop  MENU
Transition écologique : quel rôle pour le design ?
Photo de Jordan Thévenot
Jordan Thévenot

L’édition 2022 des UX Days a été marquée par le discours d’ouverture de Jean-Marc Jancovici, venu alerter les participants sur les conséquences désastreuses du réchauffement climatique. Nous avons souhaité revenir sur cette conférence et les solutions pour faire du Design une discipline au service de la transition écologique.

 

L’impact du numérique sur la planète

Lors de son intervention, le président du Think Tank The Shift Project, est revenu en détail sur les causes du réchauffement climatique passant en revue les sources d’émissions de gaz à effets de serre. Qu’il s’agisse des infrastructures qui supportent internet (serveurs, centrales électriques, …), de la fabrication des devices (ordinateurs, téléphones portables, …) ou de leur usage, le constat est sans appel : la “dématérialisation” est un mythe et internet représente déjà presque 4% des émissions de gaz à effet de serre.

Au cours de sa conférence, Jean-Marc Jancovici n’a pas hésité à pointer du doigt la responsabilité des UX designers, laissant l’assemblée avec une question en tête : que pouvons-nous faire pour changer la donne ?

 

L’émergence de l’éco-conception

Fort heureusement, certains designers n’ont pas attendu pour réagir et proposer des solutions. C’est le cas du collectif Designer Éthiques, une association de recherche-action autour de la conception responsable et durable créée en 2017. Si ses membres travaillent sur des sujets divers comme l’exploitation de biais cognitifs ou encore la captation des données, le groupe de designers s’est également fait connaître avec la  sortie, l’année dernière, de son guide d’éco conception de services numériques.

Disponible gratuitement en ligne, ce guide rassemble une méthode , des conseils et des ressources pour permettre aux designers de concevoir des sites plus responsables.

 

Less is more : une règle aussi écologique que pratique

L’un des premiers conseils que vous pourrez retrouver dans le guide rédigé par Designers Éthiques est d’éliminer tout ce qui n’est pas essentiel. Pour cela, il faut définir en amont l’unité fonctionnelle, c’est-à-dire, “la fonction principale que remplit le service” et concentrer  le parcours utilisateur sur l’essentiel. Un des moyens pour parvenir plus facilement à des résultats optimaux est de concevoir en “mobil first”. Ainsi, le contenu est réduit à son minimum. 

Lorsque l’on sait qu’en moyenne 70% des fonctionnalités ne sont jamais ou rarement utilisées et que 45% ne sont jamais utilisées, nul besoin de préciser qu’il y a là  une économie de temps, d’argent et d’énergie à réaliser.

 

Un changement de posture nécessaire

Si réduire l’impact du numérique sur la planète passe nécessairement par une nouvelle manière de designer les interfaces, chez Le Laptop, nous sommes convaincus que cela implique aussi un changement de  posture et une vision élargie.. 

Le Design systémique que nous souhaitons populariser avec notre nouvelle formation, renouvelle  l’approche “problem-solving” du Design Thinking. Grâce à des outils comme les boucles de causalités, le travail du designer est d’abord de rendre visible et compréhensible un système et donc d’évaluer les externalités négatives et l’impact environnemental, social et économique d’un service, d’une organisation, d’une interface ou d’un objet.

Depuis quelques années, le Design circulaire est également sur le devant de la scène. Cette approche complémentaire permet quant à elle de réduire l’impact d’un produit en anticipant la production et le recyclage ou le réemploi du produit et de ses composantes.

 

Le Design une discipline en tension

Cependant, une nouvelle méthode ne saurait à elle seule changer le monde. Le Design est une discipline éminemment politique et qui historiquement à toujours été en tension entre d’une part, les impératifs d’une économie basée sur le rendement et la productivité et, d’autre part, ses intentions humanistes. 

Cette tension était également présente aux UX Days et nous l’entendons et l’observons quotidiennement lorsque nous échangeons avec les membres de notre communauté. Si nous souhaitons faire du Design une discipline pour faciliter la transition écologique, c’est collectivement que nous devons nous interroger sur : Pourquoi faisons- nous du Design ? À quoi sert le Design ? ou pour reprendre le titre de l’ouvrage du philosophe Pierre Damien Huyghes : À quoi tient le design ?

C’est pour cela que nous nous efforçons, chaque jour, d’offrir des espaces de discussion et d’échanges pour permettre à tous, designers ou non, de prendre part au débat.

[Workshop] - Perfectionner la documentation de son Design System - 13 mars à Paris : s'inscrire ici ⭐️

Christophe Amelot formateur @theGreenCompagnon