Logo Laptop  MENU

Le magazine

UX, UI, product design : les bonnes raisons de se former (et qui est concerné)

10 novembre 2021

Par Muriel Gani

 

Concevoir des produits et services répondant précisément aux  besoins ne s’improvise pas : cela nécessite des compétences spécifiques en UX (expérience utilisateur), UI (interface utilisateur) ou product design (au sein des organisations les plus matures). Autant de défis à relever que de bonnes raisons de se former  !  Pour les autodidactes et juniors du design, mais aussi pour tous les professionnels du digital.

Bouleversant la manière de mener les projets au sein des entreprises comme du secteur public, l’adoption croissante de l’UX design se traduit bien entendu par une forte demande de compétences. Différentes enquêtes soulignent un métier en tension, une discipline Star du XXIᵉ siècle ou de demain“,  “en vogue” ou  “en plein boom.  Menée en 2020 auprès d’un millier de participants, celle de l’organisme professionnel Designers Interactifs pointe lemploi au beau fixe, les salaires à la hausse, la demande soutenue, la profession “dépassée par l’ampleur des besoins en recrutement et en formation”. Les sites carrières des grands groupes publient des fiches métiers et des témoignages de collaborateurs. La branche B to B de la Société Générale consacre un site dédié à son approche du design pour mieux recruter.

Societé Générale

 

Un domaine en plein essor, une croissance soutenue et durable

Déjà tangible dans l’hexagone, la tendance est partie pour durer. Elle est bien plus prononcée encore dans les pays précurseurs largement en avance sur la France. Aux États-Unis, les études convergent pour montrer :  

 

En France, la Covid a aussi préservé, voire favorisé l’emploi UX : un effet positif pour  16% des organisations (interrogées par Testapic début  2021) et neutre pour 65% d’entre elles. Même son de cloche via l’étude Designers Interactifs en mars/avril 2021 :  8 managers ont continué de recruter en 2020, 7 sur 10 projettent de le faire en 2021.

Tous les indicateurs sont au vert : d’ores et déjà très concret, le dynamisme du marché de l’emploi UX français constitue une tendance de fond qui va aller en s’accélérant.

Pour les designers UX/UI : consolider ou compléter l’expérience 

Attirés par cette forte croissance, de nombreux jeunes diplômés,  juniors et autodidactes ont besoin de professionnaliser leurs approches ou de consolider leurs compétences terrain.  Selon une étude menée en 2021, “certains professionnels du digital évoquent une pénurie des profils UX, d’autres des lacunes méthodologiques ou scientifiques dues à un manque de formation spécifique.” Monter en compétences permet aussi  de donner à son profil la dimension globale et généraliste que recouvre le product design.  En se formant à l’UX, UI designers élargissent leur champ d’intervention au-delà des interfaces : sur le cadrage du projet en amont et la recherche utilisateur. Inversement, des UX designers  maîtrisant ces domaines  apprennent la conception d’interface pour prototyper rapidement et gagner en autonomie. 

Pour ceux qui ont appris sur le tas ou manquent encore d’expérience, la formation apporte une légitimité  indispensable pour évangéliser : expliquer le product design aux autres métiers  et convaincre de sa fonction stratégique pour l’entreprise. Se former permet aussi de saisir les opportunités d’évolution, nombreuses dans ce métier émergent qui se développe vitesse grand V.

Pour tous les pro du digital : des compétences transversales plébiscitées

La très forte croissance du product design  attire des professionnels du digital en reconversion ou à la recherche d’un nouveau souffle.  Beaucoup souhaitent orienter leur carrière vers ces horizons très porteurs, tout en capitalisant sur leur expérience. La gestion de projet, la direction artistique ou les études marketing… constituent des compétences précieuses en product design, d’autres plus spécifiques s’acquièrent en formation, selon  l’activité d’origine.

Beaucoup d’autres professionnels du digital se forment  à l’UX et au product design sans vouloir devenir designer : pour insuffler une dimension stimulante à leur job et ajouter des cordes très demandées à leur arc.

Développeurs et products owners, chefs de projet et de produit, responsables marketing… pour de nombreux métiers, les recruteurs demandent désormais des compétences UX ! Cette analyse de plus de 2 millions d’offres d’emploi françaises réalisée en 2020, l’atteste. 

Différentes études (Bâtir les métiers du futur p19,  The future of jobs p77) révèlent que les compétences comportementales au cœur du product design  sont de plus en plus valorisées quels que soient les métiers.  Parmi ces soft skills plébiscitées  : 

  • l’intelligence émotionnelle et l’empathie
  • l’humilité et le respect
  • la capacité à travailler en équipe
  • l’esprit d’analyse et de synthèse
  • le leadership
  • l’adaptabilité et la flexibilité

La transformation digitale implique effet des équipes pluridisciplinaires : de plus en plus interdépendants,  les différents métiers doivent nécessairement se comprendre pour bien travailler ensemble.  Mais au sein d’une organisation réellement  orientée clients, dialoguer avec les UX designers ne suffit plus, il s’agit d’adopter leurs approches et leurs  méthodes. L’écoute utilisateur est devenue une discipline transverse, les services qui mènent ces études se diversifient : commercial, product management, communication, support client, engineering…  Par exemple, en 2020, 35% des services marketing ont mené des recherches utilisateurs, soit plus que l’année précédente.

Barometre Testapic

L'auteur

Muriel Gani

Muriel Gani

Tête dans les idées, mains sur le clavier, Muriel conçoit pour le Laptop des contenus pédagogiques et professionnels.

Dans le blog du Laptop

Tous les articles

Toutes nos formations peuvent être financées par votre OPCO, le Pôle Emploi et votre CPF 🙌🏼

DEMANDE DE FINANCEMENT