Logo Laptop  MENU

Le magazine

Et si on arrêtait d’oublier les mots ? Votre contenu peut être au service de toute votre expérience utilisateur.

03 mars 2020

Par Le Laptop

Récemment conviée à me plier à l’exercice du Good Morning UX, format matinal du Laptop, j’ai eu le plaisir de venir parler contenu et expérience utilisateur.

Les mots, c’est le truc dont je pourrais vous parler pendant des heures. C’est le tout, les mots. Sans eux, nous ne sommes rien d’autre que des amas de cellules à la pensée amorphe et sans le langage nous ne serions jamais allés aussi loin.

Dans notre travail de designers, les mots, pourtant, ont tendance à être délaissés. On leur préfère les visuels, les animations, les discussions sans fin sur des alignements de pixels. (J’adore les alignements de pixels, que les choses soient claires. Mais je préfère les mots.) Ces derniers sont considérés comme un truc de créatifs, de pubards, une couche, un vernis cool. Alors que pour moi, c’est l’essence pure de la communication.

Nous sommes tellement préoccupés à inventer de nouvelles façons de communiquer que nous avons, quelque part dans la course, perdu un peu de vue l’essentiel : le contenu. Pourtant, quand nous cherchons à créer des interactions avec nos utilisateurs, nous cherchons à reproduire un processus fondamental : celui d’une conversation. Plus cette décomposition est naturelle et fluide, plus nous avons rempli notre contrat.

C’est dans le contenu que, selon moi, cette interaction est la plus brute, la plus puissante.

Les mots ont un pouvoir. Ils définissent, assoient et véhiculent systématiquement un angle de pensée, un message. Les mots sont la clé de définition d’une bonne idée et la naissance d’un vrai concept. Les mots précèdent l’exécution.

C’est aussi, et pour moi c’est fondamental, une décomposition de notre façon de penser notre produit. Comment parler de lui, comment, au final, le concrétiser et lui donner du corps. Cela touche encore plus profondément à la nature du produit en lui-même que le design visuel ou les interfaces.

En appliquant les principes méthodologiques du design à l’écriture et au contenu en général est née une discipline encore mouvante qui possède plusieurs têtes : content design, UX Writing…

Cette discipline commence à trouver ses forces vives aux USA et au Royaume-Uni et émerge enfin en France avec le temps de retard que nous connaissons à la diffusion de ce type de méthodes.

L’UX Writing, si on le résume simplement, tient à deux remises en question :

  • Pas « comment je vais écrire ça » mais bien « quel type de contenu adressera ce besoin le mieux » ;
  • Pas « qu’est-ce que mon utilisateur veut » mais bien « de quoi mon utilisateur a-t-il besoin » ?

Sur des milliards de pages sur internet, les gens vont faire le choix de venir sur votre page à vous. Ne leur faites pas perdre leur temps.

L’UX Writing, c’est un contenu intelligent, utile et simple.

Un contenu intelligent, souvent, on y arrive. Le vrai contenu utile, aussi, commence à émerger. On place de plus en plus l’utilisateur au centre des interactions et du contenu qu’il consomme de manière générale. (ouf !)

Un contenu simple, par contre… Nous sommes Français, la patrie de la « pensée complexe ». Faire un contenu le plus simple possible, pourtant, est non seulement la meilleure chose que vous pouvez faire d’un point de vue business, c’est aussi la meilleure chose que vous pouvez faire d’un point de vue humain. Il n’y a pas de supériorité à avoir dans le contenu.

Mes parents tiennent un coffee shop. Ils se tiennent au courant des dernières tendances de café et tentent au mieux de suivre et de proposer des produits qui plaisent à leurs clients. Vous pensez qu’ils parlent d’entrée de leur “slow drip Guatemalan blend” ? Non ! En premier lieu, ils parlent de café. Petit à petit, ils accompagnent leurs clients et offrent des informations de plus en plus complexes à ceux qui le souhaitent. Si quelqu’un leur demande un café, ils servent un café. Si une seconde personne veut plus d’informations ou de spécificités, ils rentrent dans le détail de façon progressive.

Parce que, en ouvrant et simplifiant leur dialogue, ils ont deux clients potentiels face à eux. Pas un.

Dans cette intervention au Laptop, j’ai partagé ma vision et proposé un processus de travail pour toute personne souhaitant injecter du bon sens et du design dans toute son approche de contenu. Vous êtes tentés ? Vous pouvez retrouver le replay ici :

Merci à Kassandra Delibie, UX Researcher & writer pour ce talk et n’hésitez pas à continuer la discussion sur nos réseaux sociaux.

L'auteur

Le Laptop

Le Laptop

Space. People. Methods.
Des espaces de coworking et de collaboration, une communauté, l'expertise et les formations.

Dans le blog du Laptop

Tous les articles

Toutes nos formations sont éligibles aux financements de l'État (salariés, freelances MDA, auto-entrepreneurs, demandeurs d'emploi...)

en ce moment au Laptop