Logo Laptop  MENU

Le magazine

Métavers, quels enjeux pour les UX designers ?

19 janvier 2022

Par Jordan Thévenot

Que l’on y croit ou non, qu’on l’attende ou pas, il est fort à parier que le métavers, annoncé en grande pompe par Facebook à la fin de l’année 2021, deviendra d’ici quelques années une réalité de notre quotidien. Devant l’engouement du monde de la tech et des grandes marques nous avons souhaité nous pencher sur les enjeux inhérents au design des métavers.

Qu’est ce que le Métavers ?

Très présent dans l’univers de la science-fiction, le concept de métavers est déjà une réalité pour les millions d’amateurs de jeux en ligne comme Minecraft ou encore Eve Online qui se retrouvent, échangent et façonnent collectivement un ou des univers numériques.

 

Mark Zuckerberg voit plus loin, pour lui le métavers est le futur d’internet. La promesse principale peut être résumée ainsi “rendre beaucoup plus immersives les expériences que l’on vit déjà sur internet, à savoir la navigation sur les réseaux sociaux, la visioconférence, les jeux vidéo, le divertissement, le shopping, …

De la réalité virtuelle réaliste à la réalité augmentée au quotidien.

Pour faciliter l’adoption des nouvelles technologies, les designers et développeurs ont souvent recours à des analogies avec le monde réel. Les premières images de Horizon Workrooms montrent des avatars assis autour d’une table de réunion dans une salle ressemblant fortement à nos bureaux physiques. Cela permet de réduire les risques de désorientation mais aussi de réguler le comportement des utilisateurs.

 

Les outils de réalité augmentée font également partie du projet du géant Méta. Dans la vidéo de présentation du métavers on peut voir successivement des avatars ultra réalistes, des écrans incrustés, des plans immersifs, ou encore les applications et sms des utilisateurs apparaître grâce à l’utilisation de lunettes connectées.

Nouvelles interfaces, nouveaux défis !

La principale révolution du métavers en termes de navigation, consiste à passer d’un internet des “pages” à un internet des “stages”. La conception des ces interfaces d’un genre nouveau annonce de nouveaux défis pour les designers. Quels seront les logiciels qui permettront aux designers de concevoir ces expériences ? Quelles compétences devront-ils développer ? Avec quels corps de métiers vont-ils devoir collaborer ?

La volonté de proposer des expériences réalistes pose également la question des limites de l’usage des métaphores, des fonctionnalités à offrir en ligne ainsi que du rôle et du design des interfaces graphiques tels que les menus, les boutons, etc… Si je suis en réunion dans le métavers, puis-je chuchoter à l’oreille de mon voisin discrètement ? La présentation que je montre doit-elle s’afficher au mur ? Mes notes doivent-elles être prises dans un “cahier” ?

Un enjeu éthique pour la profession

Le changement de nom de Facebook intervient dans un contexte particulier : fin 2021, les révélations de Frances Haugen, mettent en avant l’incapacité de l’entreprise à réguler les contenus toxiques et la désinformation sur ses plateformes. À l’heure où l’impact négatif des réseaux sociaux et les dérives de l’économie de l’attention sont désormais connus de tous, la profession peut-elle s’en remettre à Meta pour imaginer l’internet de demain ?

L'auteur

Jordan Thévenot

Jordan Thévenot

Chargé de communication au Laptop, Jordan rédige des actualités et des portraits.

Dans le blog du Laptop

Tous les articles

🙌🏼 Nos formations sont certifiées QUALIOPI. Le Pôle Emploi, Agefice, FFPL, Atlas, AFDAS financent votre formation.

DEMANDE DE FINANCEMENT